Nom de domaine définition – Mister Hosting

Lorsque vous devez accéder à un site web, vous devez écrire dans la barre réservée à cet effet de votre navigateur une série de lettres du type https://www.mister-hosting.com. C’est l’URL de votre site, une adresse unique qui permet à un internaute de retrouver votre site parmi les millions qui existent sur internet.

Remarquez alors que les URL sont toujours composées de quatre parties :

  1. Le http:// qu’on nomme protocole
  2. Le www qu’on nomme le préfixe
  3. Le nom de domaine (mister-hosting dans notre exemple)
  4. L’extension : .FR, .COM, .EU …

L’URL d’un site est un élément très important qui mérite une grande réflexion avant même la création de votre site. Il possède une dimension marketing, mais aussi SEO importante. Mais vous ne pouvez avancer que si vous comprenez le véritable fonctionnement de ces quatre parties.

Toutefois, avant de soulever ces quatre points, vous vous demandez sûrement à quoi servent tous ces éléments puisque si vous tapez seulement mister-hosting.com, vous accédez au site que vous souhaitez. En réalité, ce n’est pas que ces éléments sont inutiles, c’est seulement que votre navigateur vous fait un clin d’œil en ajoutant à votre place les deux premières parties de l’URL que vous avez oublié de préciser (habituellement le http:// et le www).

1. Le protocole HTTP

Un protocole internet peut se traduire par la manière dont deux ordinateurs distants communiquent, en l’occurrence votre ordinateur et le serveur internet qui héberge le site internet qui vous intéresse. Notez qu’il existe plusieurs types de protocoles, HTTP pour les sites web, FTP pour les transferts de fichiers, POP et SMTP pour les mails…

Le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol) est surtout celui qui nous intéresse. Lorsque vous tapez une URL dans un navigateur web, votre ordinateur envoie une requête HTTP au serveur qui héberge le site en question et celui-ci se chargera.

Notez qu’un autre protocole dérivé du HTTP est aussi fréquemment utilisé pour le web, le HTTPS qui signifie tout simplement HTTP sécurisé. Il fonctionne de la même manière, mais utilise un cryptage de toutes les données échangées entre le serveur et votre ordinateur. Notez que les sites qui utilisent le HTTPS sont bien vus par Google et bénéficient d’un plus par rapport à leurs positionnements. Cependant, il ne s’agit pas de changer en toute simplicité le HTTP en HTTPS, vous devez passer par plusieurs étapes, dont l’obtention d’un certificat SSL (Secure Sockets Layer).

2. Le préfixe www

www qu’on retrouve dans la plupart des URL signifie «World Wide Web». Ce préfixe est standard bien que celui-ci n’est pas obligatoire. En réalité, vous avez également le droit de mettre un mot ou une séquence de lettre de votre choix à sa place. Seulement, dites-vous bien que c’est plus difficile aux visiteurs de les retenir, puisqu’ils ont surtout cette valeur stockée dans leurs têtes.

Le site fr.yahoo.com par exemple utilise un préfixe différent, mais prend bien soin de configurer une redirection si un internaute tape yahoo.fr dans son navigateur. Cela se fait grâce à des fichiers de configurations de type .htaccess (pour les serveurs Apache).

Les préfixes sont habituellement utilisés pour afficher des répertoires particuliers d’un site web, qu’on nomme le plus souvent un sous-domaine. Si vous avez par exemple un site dont le nom de domaine est www.monsite.com, vous utiliserez le sous-domaine blog.monsite.com pour le blog associé.

3. Qu’est ce qu’un nom de domaine ?

C’est l’élément le plus significatif de votre URL, c’est l’élément unique. Suivez ces conseils pour choisir un nom de domaine. Il doit être mémorable, très simple et doit donner un aperçu de votre activité (conseillé surtout pour les sites commerciaux). Évitez les noms de domaines trop longs et difficiles à mémoriser. Évitez de vous rapprocher des noms de domaines déjà utilisés, surtout si ces derniers sont déjà populaires, ils risquent d’éjecter votre site de la mémoire des internautes.

Puisque votre nom de domaine est unique, vous devez vous assurer que celui que vous avez choisi est disponible. Pour cela, vous devez utiliser un registrar (bureau d’enregistrement de nom de domaine).

4. L’extension

Il s’agit des .com, .net, .fr … L’extension est une sorte de catégorie mère des URL. Au début de l’internet, l’extension était obligatoirement composée de trois lettres. Mais de nos jours,  la règle s’est assouplie.

Les extensions ne sont pas pour autant libres. Vous devez choisir dans une liste restreinte, qui compte cependant plus de 500 possibilités. Parmi ces extensions, certains sont inaccessibles au tout public, certaines sont liées à un pays comme le .fr pour la France ou le .be pour la Belgique, et certaines sont génériques comme le .com (commercial) ou le .info (informations).

Les extensions sont surtout déterminantes pour le référencement. Google donne plus d’importance à un site .fr par exemple (entre toute une liste de paramètres), si l’utilisateur qui envoie la requête est situé en France. Notez aussi que les prix des extensions sont différents.

Conclusion

Vous avez toutes les cartes en mains pour déposer vos noms de domaine !

N’hésitez plus, avec Mister Hosting faite l’achat de votre nom de domaine en quelques minutes de manière totalement sécurisée et à moindre coût ! 🙂

 

Top